JANVIER EN BEAUTE

 

 

Après la gelée de la nuit,

les gouttes d'eau

scintillent au soleil

dans l'après-midi.

 





Le vert lumineux

des mousses régénérées

caresse les roches

d'un moelleux très doux.

 

 

 





La route est bordée de merveilles

qui m'étonnent par leur discrète abondance.

 

 

 

 





Ces harmonies caressent le regard.

 









 

Etonnée qu'il ait suffit de s'arrêter pour savourer 

quelques secondes la douce chaleur du soleil.

Faire quelques pas, intriguée, vers ces mousses

rebondies, dodues et lumineuses

d'un vert tendre et pétillant

sur les rochers.



Voir à chaque pas, 

un peu plus de vie déployer ses transformations et interactions.

A une échelle qui peut passer inaperçue en hiver.

 




Et la balade continue :

 



Au cycle des heures, l'eau a changé de forme...

 

Une nouvelle fois gouttes d'eau...

par la fonte de la gelée

dans cette journée ensoleillée.

 

 

Au fil des milliards d'années

de voyages et transformations,

ces gouttes ont-elles connu autant l'altitude, les profondeurs abyssales,

les grottes et réseaux souterrains,

participé à la vie et aux transformations minérale, végétale, animale, humaine ?

 

 

Connaissent-elles autant de l'intérieur

que depuis des hauteurs

nos continents, océans, fleuves, ruisseaux, sources et rivières ?

 

 

 

L'eau,

une

et multiples gouttes,

source

et compagne de vie,

originelle et novatrice.

 

 

 

Combien d'organismes, de générations, de lieux même

a-t-elle transformé, sculpté, modelé, désaltéré, rafraîchit, apaisé, réjoui, vivifié, lavé, régénéré ?

 

 

 

Simples gouttes rencontrées au bord de la route en Janvier.