Un matin du monde, la Terre

 


 

Un matin du monde,

La Terre exhale une douce clarté,

Le Soleil effleure ses rondeurs sacrées.


 

Mouvement de vie continue,

La sphère connaît simultanément le jour, la nuit.

Glissements fluides, légers de ces ombres et lumières alternées. 

Danse galactique où les distances sidérales côtoient l’instantané.


 

Silence, sons de tous les règnes créent des partitions.

Résonnent leurs variétés,

Uniques dans le multiple,

Multiples dans l’unité du chant.

A la jonction de différences, un arc-en-ciel est né.

 

 

Lor Ellaime